Accueil Partenaires
  
 
Contributions Phase 1

Les grands projets de la Phase 1

- AMMA-Afrique réunit les scientifiques de plusieurs pays africains et coordonne leur contribution à AMMA.

Ceci est basé sur des propositions faites par des scientifiques, de petites équipes universitaires et les centres opérationnels de recherche.

Le comité scientifique de AMMA-Afrique (CSAM : Comite de Suivi AMMA-Afrique) a revu ces propositions et à incité les différentes collaborations. Comparé aux autres composantes d’AMMA, AMMA Afrique met plutôt l’accent sur l’étude des impacts. Cette procédure a abouti à la production d’un plan scientifique pour l’Afrique appelé le PIAF : Plan d’Implementation AMMA Afrique.

Lire la newsletter de janvier 2009 avec pour focus spécial
la prospective AMMA-Afrique...
Lien vers la page AMMA Afrique...


- AMMA-France était financé par tous les organismes de recherches impliqués dans les sciences environnementales.

Sa stratégie s’orientait plus vers l’étude des cycles de l’eau ou l’utilisation des modèles de surface pour produire des états de surface. Les observations océanographiques d’AMMA ont été faites en majeure partie par AMMA-France.
Le Comité de Coordination sur la Mousson Africaine (CCMA), comité scientifique directeur, était en charge de la coordination des groupes de travail et du déploiement des instruments.

Organismes de tutelle du projet AMMA

- Centre National d’Études Spatiales (CNES)

- Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS) & INSU

- Institut Français de Recherches en Mer (IFREMER)

- Institut de recherche pour le développement (IRD)

- Météo France

- Ministère des affaires étrangères


AMMA Germany était un consortium de plusieurs universités et centres de recherche allemands :
- Institute for Geophysics and Meteorology, University of Cologne
- Meteorological Institute, University of Bonn
- Institute of Environmental Physics, University of Bremen
- DLR Institute of Atmospheric Physics
- Deutscher Wetterdienst
- Institute for Meteorology and Climate Research - Troposphere Research
- Institute for Meteorology and Climate Research - Environmental Research
- IFM-GEOMAR
- University of Mainz
- Meteorological Institute, University of Munich
- University of Würzburg
- Center for Development Research (ZEF)

- AMMA-UK était un projet fondé par le NERC réunissant la communauté AMMA britannique.
La recherche se concentre vers différentes activités dans AMMA :

- Interaction surface-terrestre et atmosphère
- Microclimat de la MOA et applications
- Convection et dynamique de la Mousson d’Afrique de l’Ouest
- Composition de la troposphère
- Tropopause tropicale

Un grand déploiement d’instruments a aussi été programmé dans AMMA-UK.
Le projet était dirigé par un comité scientifique directeur (Scientific Steering Committee, SSC) qui coordonnait les tâches scientifiques et d’observations et assurait une bonne exécution du projet.


AMMA-US a réunit un grand nombre de scientifiques Américains.

Un comité directeur scientifique (Scientific Steering Group, SSG) a été créé pour AMMA-US et sa première action a été d’écrire un plan scientifique.
L’accent a été donné à la recherche sur le temps, le climat et les aérosols en Afrique de l’Ouest ainsi que les courants tropicaux sur l’Atlantique.

Accès au site AMMA US


- AMMA-EU était le projet fondé par la commission européenne.

AMMA-EU a fédéré diverses activités nationales en Europe et réunit les communautés géophysiques et socio-économiques travaillant en Afrique.
Les objectifs de ce projet étaient d’améliorer nos prévisions au niveau du climat et de la gestion de la sécurité alimentaire. Ceci pourra être atteint en améliorant nos connaissances des processus actifs de la mousson et en améliorant les systèmes de surveillance environnementaux.
Une des pierres de ce projet était de s’assurer que les radiosondages dans la région atteignent les centres de prévisions de temps et que le réseau soit mis à jour.

Lien vers la page AMMA-EU...

- RIPIECSA : un projet de recherche et de renforcement des capacités

Le ministère français des Affaires étrangères a délégué à l’IRD au titre de sa fonction d’Agence inter établissements de la recherche pour le développement (AIRD), la mise en œuvre du FSP Ripiecsa, projet d’un montant de 3,5 millions d’Euros pour une durée de 4 ans (2007 - 2010).

Résultante direct du programme AMMA, la finalité de Ripiecsa est d’étayer scientifiquement les réponses politiques au changement climatique.

Pour atteindre ses objectifs, ce FSP privilégie :

- La promotion des recherches interdisciplinaires en y associant les décideurs et les acteurs économiques et sociaux

- Le renforcement des capacités des chercheurs locaux par un appui à la formation, aux observations et aux réseaux d’échanges de données.

- Une démarche interdisciplinaire et participative

Lien vers RIPIECSA...
© Sedoo Webmaster 352711 visites